Journée d’études « Sur la pensée poétique » – Théorie, littérature et utopie

De 10h00 à 18H00, le 15 février 2018 à l’ENS-Paris, à la petite salle ECLA.

Les projets utopiques et révolutionnaires des avant-gardes littéraires de la modernité impliquaient l’élaboration réfléchissante des « poétiques » qui leur correspondaient.  Différentes des « arts poétiques » traditionnels, les poétiques contenues dans des manifestes avant-gardistes n’étaient pas destinées à l’établissement des règles pour la composition des œuvres ou à la délimitation des genres. Combatives, exclusivistes et même agressives, ces poétiques n’étaient pourtant pas normatives. Elles constituaient, en effet, des explicitations de la réflexion immanente à une production littéraire qui se concevait comme révolutionnaire aussi bien sur le plan esthétique que sur le plan social et/ou politique. Ainsi, elles attiraient l’attention sur la pensée immanente aux œuvres littéraires. Le moment contemporain, et même « l’extrême contemporain », bien qu’ayant pris des distances avec la dimension utopique des projets d’avant-garde, prolonge et développe des formes d’autoréflexion poétique qui explicitent la dimension réfléchissante immanente à la création littéraire.

Or, qu’est-ce que « penser poétiquement » ? Comment fonctionne la réflexion à l’œuvre dans la création de fiction ? En quoi se distingue-t-elle du mode de pensée théorique ? Ayant comme point de départ les poétiques avant-gardistes de la modernité et les productions littéraires   contemporaines, l’objectif central de ce séminaire sera de thématiser l’action du concept à l’intérieur de l’image fictionnelle et donc les spécificités de la pensée poétique dans ses relations (et tensions) avec la pensée théorique.

Intervenants:  Denis Thouard, Vincent Delecroix, Marc de Launay, Patricia Lavelle, Masé Lemos

Organisation : Patricia Lavelle (PUC-RJ, Centre Georg Simmel) e Marc Crepon (ENS-Paris)

 

i