Judith Syga-Dubois

Docteur en histoire contemporaine de l’EHESS et de l’université de Bielefeld

Formation

  • Juin 2016 : Docteur en histoire et civilisations de l’EHESS et de l’Université de Bielefeld. Directeurs de thèse: M. Michael Werner et M. Thomas Welskopp. Thèse préparée en co-tutelle au sein du Centre G. Simmel de l’EHESS et de la Bielefeld Graduate School of History and Sociology (BGHS)  de l’Université de Bielefeld.
  • Titre de la thèse :  « Wissenschaftliche Philanthropie und transatlantischer Austausch in der Zwischenkriegszeit. Die sozialwissenschaftlichen Förderprogramme der Rockefeller Stiftungen in Deutschland » (« Philanthropie scientifique et échanges transatlantiques dans l’entre-deux-guerres. Les programmes en sciences sociales des fondations Rockefeller en Allemagne »).

Jury :

Mme Ingrid GILCHER-HOLTEY, Professeur à l’Université de Bielefeld

Mme Anne LAGNY, Professeur à l’Ecole normale supérieure de Lyon

M. Peter SCHUSTER, Professeur à l’Université de Bielefeld

M. Jakob VOGEL, Professeur à Sciences Po Paris

M. Thomas WELSKOPP, Professeur à l’Université de Bielefeld (directeur de thèse)

M. Michael WERNER, Directeur d’études à l’EHESS (directeur de thèse)

Mention très honorable avec les félicitations du jury.

  • 2007-2010 : Élève de la Sélection internationale de l’Ecole normale supérieure (rue d’Ulm), Obtention du diplôme de l’ENS.
  • 2009 : Master of Arts de l’Université de Bielefeld, Allemagne. Mémoire de Master : „La réception des Annales par la Strukturgeschichte allemande (1945-1965) : des transferts franco-allemands entre refus, admiration et appropriation“ (sous la direction d’Evelyne Cohen et Thomas Welskopp).
  • 2008 : Maîtrise d’histoire de l’Université Paris VII Denis-Diderot.
  • 2007 : Licence d’histoire, Université Paris VII Denis-Diderot et Bachelor of Arts, Université de Bielefeld, Allemagne, dans le cadre d’un cursus intégré franco-allemand soutenu par l’Université franco-allemande.

Fonctions

  • Depuis 2014 : Lectrice d’allemand du DAAD à l’Université Bordeaux Montaigne.
  • 2013/14 : Lectrice d’allemand à l’Université Paris VII.
  • 2010/13 : Monitrice-allocataire en histoire contemporaine à l’Université Paris VII. Tutrice du cursus franco-allemand Histoire Paris VII-Bielefeld et du Master franco-italien d’histoire Paris VII-Bologne (2011-2014).

Résumé de la thèse :
Philanthropie scientifique et échanges transatlantiques dans l’entre-deux-guerres. Les programmes en sciences sociales des fondations Rockefeller en Allemagne.

Les sciences sociales peuvent-elles aider à résoudre les problèmes de société ? A partir de 1922, l’une des fondations de la famille Rockefeller engage, au nom de cette conviction, un vaste plan de soutien financier en faveur des « sciences sociales » des Etats-Unis et de plusieurs pays d’Europe, dont l’Allemagne. Ce choix, initié à New York par le jeune directeur du Laura Spelman Rockefeller Memorial, Beardsley Ruml, a donné naissance à un vaste réseau de relations scientifiques et interpersonnelles transatlantiques. Etudier la place de l’Allemagne de Weimar puis de l’Allemagne nazie dans ce système d’échange européen et mondial permet de montrer l’existence d’une « coproduction » des programmes entre les partenaires américains et allemands, afin d’organiser la sélection et le séjour scientifique de boursiers allemands aux Etats-Unis, en Europe et en Australie, et, dans le même temps, l’accueil de boursiers étrangers en Allemagne. L’enquête explore aussi les relations entre la philanthropie rockefellerienne et des centres de recherche allemands, que ceux-ci aient été soutenus, comme l’Institut für Auswärtige Politik d’Hambourg et l’Institut für Sozial- und Staatswissenschaften d’Heidelberg, ou au contraire délaissés, comme  l’Institut für Sozialforschung de Francfort-sur-le-Main. En confrontant notamment les archives du Rockefeller Archive Center au vaste fond de l’administrateur allemand des programmes, August Wilhelm Fehling, il est possible d’accéder à une histoire « croisée » de ces échanges et des expériences individuelles et collectives qui en résultent.

Mots-clés : Philanthropie scientifique, Histoire croisée, relations germano-américaines, processus d’échanges transnationaux, programmes de bourses internationaux.