17 janvier 2019 : Journée d’étude en hommage à Sabine Rudischhauser, une histoire croisée de la fabrique du droit du travail, IEA Paris

Une histoire croisée de la fabrique du droit du travail

Journée d’étude en hommage à Sabine Rudischhauser

Institut d’Etudes Avancées, Hôtel de Lauzun, 17 Quai d’Anjou, 75004 Paris

Autour de son dernier ouvrage Geregelte Verhältnisse. Eine Geschichte des Tarifvertragsrechts in Deutschland und Frankreich 1890-1918/19 (Cologne, Böhlau, 2017, 878 p.)

organisée par Bénédicte Zimmermann (Centre Georg Simmel), Patrick Fridenson (Centre de recherches Historiques) et Claude Didry (Centre Maurice Halbwachs)

avec le soutien du Centre Marc Bloch

  •  17 Janvier 2019 à Paris

 Sabine Rudischhauser (1961-2017) a introduit un regard nouveau sur l’émergence de la négociation collective en intégrant, au-delà de la seule conflictualité sociale, les initiatives politiques, législatives, juridiques, mais aussi sociologiques qui contribuent à définir la catégorie même de convention collective en France et en Allemagne. Sur la séquence 1900-1920, elle met au jour une véritable dynamique institutionnelle, dans laquelle se justifie un rapprochement entre l’Allemagne et la France, en faisant apparaître non seulement un parallélisme, mais aussi des emprunts réciproques et une référence commune, l’Angleterre. Geregelte Verhältnisse, son dernier ouvrage, couronne ainsi une vie de recherche que sa disparition précoce a interrompue brutalement. Il constitue un apport de premier plan tant pour la discipline historique, que pour le droit, la sociologie et l’économie. Cette journée d’étude entend rendre hommage à Sabine Rudischhauser, non seulement en revenant sur son parcours, mais aussi en mettant en discussion les perspectives qu’ouvrent ses recherches.

Pour assister la journée, inscription préalable obligatoire sur le site de l’IAE :

https://www.paris-iea.fr/fr/evenements/une-histoire-croisee-de-la-fabrique-du-droit-du-travail-journee-d-etude-en-hommage-a-sabine-rudischhauser?thanks=evenement

 Programme

  •  9h30 – 10h00

Introduction

Patrick Fridenson (CRH, EHESS)

Un témoignage

Bénédicte Zimmermann (Centre Georg Simmel, EHESS et Wissenschaftskolleg Berlin)

  •   10h00- 12h00

Négociations collectives et action publique

Présidence de séance : Pascale Laborier (Université Paris Nanterre)

Claude Didry (Centre Maurice Halbwachs, CNRS-EHESS)

Droit du travail et conventions collectives en France et en Allemagne : une histoire croisée. A propos de Geregelte Verhältnisse

Claire Lemercier (CSO, CNRS-Sciences Po Paris)

Les prud’hommes avant 1890. Quelle place dans une généalogie de la négociation collective ?

Laure Machu (Université Paris Nanterre, IDHES, UMR 85 33)

Etat, dynamiques sociales et relations professionnelles

  •   13h15- 14h40

Sciences sociales et régulations du travail

Présidence de séance : Jakob Vogel (Centre Marc Bloch, Berlin)

Michel Coutu (École de relations industrielles et CRIMT, Université de Montréal)

La Constitution du travail, de Max Weber à Hugo Sinzheimer

Kenneth Bertrams (Université Libre de Bruxelles, Centre de recherche Mondes Modernes & Contemporains)

La fabrique scientifique du social : dynamiques internationales de l’expertise dans Geregelte Verhältnisse

  • 15h00- 17h00

Transformations contemporaines du travail : apports de l’approche socio-historique

Présidence de séance : Jean-Pierre le Crom (Laboratoire droit et changement social, Nantes)

Michèle Dupré (Centre Max Weber, UMR 5283, Lyon)

Transformations de la relation salariale en France et en Allemagne dans les années soixante et soixante-dix : Histoires croisées des relations Etat-acteurs sociaux

Olivier Giraud (LISE, CNAM-CNRS)

La catégorisation du travail des femmes dans l’entreprise familiale : normes morales, normes légales et mobilisations sociales

Robert Salais (IDHES, Ecole normale supérieure de Saclay)

Travail et sociohistoire : comparer l’incomparable

 

i